Mamynelle, de Filipson à Nos Pilifs

Mamynelle, de Filipson à Nos Pilifs 
La biographie de Nelly Seiler

par Nandy Mahieu
Editions Marque Belge 

Une biographie pour célébrer le 50ème anniversaire de « Nos Pilifs »

Nelly Filipson, née Émilienne Seiler, ouvre, en 1971, le centre Nos Pilifs (l’anagramme de Filipson) une structure novatrice dédiée aux enfants en situation de handicap mental dans le nord de Bruxelles.

De Filipson à Nos Pilifs suit son parcours, de petite fille tuberculeuse en sanatorium, d’adolescente juive cachée durant la guerre, d’infirmière et logopède jusqu’à celle de directrice d’un Centre qui, à son ouverture, commence par accueillir 7 enfants et, aujourd’hui, près de 500 personnes au sein des Pilifs.

Ce livre raconte, comment, durant toute sa vie, Nelly Filipson réussit à fédérer les énergies, prendre le meilleur des personnes qu’elle rencontre pour transformer une fiction en réalité et mettre, comme elle en rêvait « les enfants au centre du Centre ».

La vie d’une capitaine de navire, également mère et épouse. Un récit palpitant où un destin singulier croise la grande histoire, celle de la Belgique et du monde.

Né en 1971, le centre Nos Pilifs accueille des enfants autistes de tout niveau. Il est composé d’un centre de réadaptation ambulatoire (CRA) et d’une école. Les deux structures agissent conjointement afin d’oeuvrer à l’inclusion des personnes autistes au sein de la communauté, amener les enfants à un niveau maximum d’autonomie et veiller à leur bien-être et leur épanouissement.

« Nos Pilifs », c’est l’anagramme de Madame Filipson, la fondatrice des ASBL. Car Nos Pilifs compte au total 8 et bientôt 9 ASBL (Le Centre Nos Pilifs, La Ferme Nos Pilifs, Villa Pilifs, Ados Pilifs, La Maison des Pilifs, Les Amis des Pilifs, Les Piloux, Le Potelier des Pilifs). C’est à Nandy Mahieu, formée en psychopédagogie et psychomotricité, qu’elle lèguera la direction du Centre à sa retraite. À l’époque où les deux jeunes femmes se rencontrent, elles ont 20 ans d’écart mais partagent les mêmes idées avant-gardistes pour leur époque. Une connivence immédiate naît lorsqu’elles se croisent pour la première fois à une conférence sur la procréation des adultes porteurs d’un handicap.

Nandy commencera à travailler pour Nelly le 16 août 1971. L’engagement durera 45 ans. Alors que le Centre vient de célébrer son 50e anniversaire, Nandy Mahieu, qui a quitté la direction il y a quelques années, a décidé de consacrer une biographie à sa mentore à la personnalité singulière.

« Cela fait quelques années déjà que j’ai quitté la direction de Nos Pilifs — le temps passe — et il me semble que c’est à moi de raconter Nelly — d’aucuns murmurent que je suis sa légatrice spirituelle — d’évoquer sa pensée novatrice, ce qui l’a animée, mais aussi les événements de sa vie et de la grande histoire qui ont concouru à mener une enfant fragile à rêver d’un projet qui bouleversera sa vie. (…) Mon désir, en écrivant ce livre, est de vous donner à connaître une femme exceptionnelle, qui plaçait le respect de l’humain, quels que soient ses failles et ses manques, au-dessus de tout. Une personnalité singulière qui a éclairé bien des existences. »

Passionnée par l’enfant dès son plus jeune âge, Nandy Mahieu entreprend des études d’éducatrice et se forme ensuite en psychopédagogie et psychomotricité.

L’auteure

Elle fait partie de l’aventure du Centre « Nos Pilifs » depuis sa création, en 1971. Nandy MAHIEU remplace Nelly Filipson à la direction en 1988. Elle y restera vingt-cinq ans.

Copyrights © 2021 BXFM. All rights reserved.